MICHEL ROCARD AVAIT EU L’INITIATIVE DES COMITES DE QUARTIER

ROCARD

« Je rêve d’un pays où l’on se parle à nouveau. Je rêve de villes où les tensions soient moindres. Je rêve d’une politique où l’on soit attentif à ce qui est dit, plutôt qu’à qui le dit. Je rêve tout simplement d’un pays ambitieux dont tous les habitants redécouvrent le sens du dialogue, -pourquoi pas de la fête,- et de la liberté. »

 

Maire de Conflans Sainte Honorine de 1977 à 1994, Michel Rocard s’est éteint ce samedi. En marge des hommages « unanimes » de tous ceux dont « la puissance tactique » le fascinait, le comité de quartier du vieux Conflans entend saluer l’homme porteur d’une vision exceptionnelle de la société civile. Société civile, qui trop souvent encore, doit pâtir de la tutelle des pouvoirs qui peinent à entendre toute la richesse de l’humanité concrète… Il y a plus de 40 ans, Michel Rocard et tous les hommes de bonne volonté qui l’entouraient, ont su, en créant les comités de quartier, faire confiance à la puissance associative des habitants. La toute première convention de gestion de la maison de quartier (article 2) en porte clairement la marque :

La Commune confie en gestion... au Comité de Quartier du Vieux Conflans ces locaux afin que celui-ci permette :

"a) aux habitants de participer à la gestion et à l'animation des diverses activités dont les besoins se seront exprimés. 

b) de favoriser l'organisation collective des habitants du quartier et de développer la vie associative. 

c) d'être un lieu de rencontre et de connaissance visant au rapprochement entre les différentes catégories de population du quartier."

Parier ainsi sur la capacité créative de chacun pour avoir l’ambition d’exister indépendamment de toute obédience, voilà bien qui en son temps était iconoclaste ! Voilà pourtant tout l’héritage que le comité de quartier entend faire fructifier, car il est, selon nous, voie majeure pour affronter les périls du temps.

 

Publicités

Une réflexion sur “ MICHEL ROCARD AVAIT EU L’INITIATIVE DES COMITES DE QUARTIER ”

  1. Oui effectivement il pensait dans la hauteur et dans le long terme mais il était aussi un homme de terrain. Dans sa ville, à Conflans, il a initié tout ce mouvement associatif en permettant aux initiatives individuelles de s’exprimer dans la solidarité et le collectif en pleine liberté et responsabilité. Il faisait véritablement confiance aux hommes et aux femmes et en cela il était foncièrement optimiste. C’était un véritable homme de gauche. Il tirait toutes les réflexions vers le haut, et ce dans une totale modestie. Lui qui était un stratège a trouvé sur sa route un expert tacticien. C’est dommage car la face de notre pays aurait été changée et peut-être ne serions-nous pas, aujourd’hui, dans cette situation de blocage. Il nous lègue une pensée et une pratique politique auxquelles nous resterons fidèles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s